Chercher
langue
  • Toutes les langues
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Toutes les langues
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
Titre
Transcription
À suivre
 

Émission / Maître Suprême Ching Hai (végane) parle des effets nocifs de la viande

Maître Suprême Ching Hai (végane) parle des effets nocifs de la viande, 7ème partie – Le cercle de la violence

2020-07-30
Langue:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite
Si nous prenons de la viande, nous devons payer en viande. Par conséquent, notre corps souffre, ou nous mourons, ou nous attrapons une maladie, un cancer et tout ce genre de chose. C’est à cause de la loi du « œil pour œil, dent pour dent » ; « la viande pour le ventre et le ventre pour la viande, et Dieu les tuera tous les deux, la viande et eux. » Parce que nous mangeons de la viande, nous devons payer avec de la viande. Par conséquent, il y a des guerres, car parfois nous tuons tellement d’animaux, et nous ne pouvons pas payer une vie après une autre. Donc la guerre provoquée survient, et beaucoup de gens sont tués à la fois. Ainsi, le karma collectif est effacé plus vite. Donc ne blâmez pas la guerre ou ne blâmez pas qui que ce soit, si ce n’est vous-mêmes.

L’alimentation à base de produits animaux est un régime de violence. Cela commence déjà avec la façon dont nous les élevons, la façon dont nous les traitons, dont nous les nourrissons de force avec des antibiotiques, et toutes sortes de tortures qu’ils subissent, et cela se termine par la façon dont nous les tuons violemment, les massacrons en masse afin de satisfaire notre plaisir d’une fraction de seconde. Donc, nous devrions cesser de faire partie de ce cercle de violence. Chaque personne mange environ 3000 animaux terrestres – c’est-à-dire vaches, porcs, poulets, etc.– au cours d’une vie humaine moyenne. Trois mille ! Donc, si nous sommes mangeurs de viande, nous sommes responsables du confinement violent, souvent de la torture, et de l'assassinat de 3 000 êtres vivants et sensibles, avant que nous quittions ce monde.

À l'échelle mondiale, il est également estimé que 60 milliards d’animaux terrestres, plus des milliards d'animaux marins sont tués chaque année, largement dans des conditions d’élevage industriel surpeuplées et misérables ; des conditions malsaines et insalubres aussi. C’est vraiment une guerre : une guerre contre les animaux. C’est très semblable à nos guerres entre humains, sauf que nous les humains pourrions même nous défendre dans de nombreux cas. Mais les animaux sont impuissants, sont désespérés, et là nous les maltraitons vraiment. C’est une guerre avec un emprisonnement complet, torture, exécutions aux couteaux et fusils, et même à l’explosif, avec des coûts financiers et sanitaires extrêmement élevés pour les personnes aussi, et des destructions de toutes sortes, telles que les dommages psychologiques et la dévastation environnementale, et bientôt, peut-être la destruction de toute la planète. Si nous continuons à générer de l'énergie non-pacifique, que ce soit par la guerre entre les humains ou celle contre les animaux, nous n’engendrerons pas la paix, car qui se ressemble s'assemble.

Si nous n’avançons pas sur la voie de la bonté aimante, nous élargirons la sphère de la non-paix, de la violence. Nous pouvons voir les preuves de cela dans les élevages et les abattoirs où il n’y a pas une once de paix pour nos cohabitants animaux innocents et conscients. Non seulement ça, il n'y a pas de paix pour les innombrables animaux sauvages qui perdent leurs habitats car la terre est déboisée chaque jour pour l'industrie des animaux. Plus de 80% des zones déboisées grandissantes de l'Amazonie sont devenues des pâturages pour le bétail, le reste servant principalement aux cultures nourrissant le bétail. Il n’y a pas non plus de paix pour les millions de personnes dans le besoin, qui souffrent de la faim et de la soif, ce qui est aggravé par les vastes ressources consommées par l'industrie de l’élevage. Il n'y a pas de paix pour les voisins des fermes industrielles, où le sulfure d'hydrogène, l'ammoniac et les poussières chargées de bactéries peuvent créer une puanteur insupportable et causer des problèmes de santé qui ont à la fois piégé les personnes à l'intérieur, et les ont chassées de leurs maisons. Il n'y a même pas de paix pour les consommateurs qui sont en proie à l'incidence croissante de maladies liées à la viande.

Et à la fin, il n’y a même pas de paix pour le peu de gens qui profitent financièrement de l’industrie de la viande et des produits laitiers. Ils doivent endurer les terribles conséquences de leurs actions, dans cette vie, ou dans l'au-delà, parce que Dieu a mis en garde ceux qui font du mal ou tuent les animaux qu'ils devraient cesser toute cette cruauté. C'est écrit dans la Bible. « Arrêtez toute cette cruauté ou Ielle détournera Sa tête quand ils prient pour Ellui, parce que leurs mains sont pleines de sang innocent. » Donc, un monde totalement pacifique doit être un monde végan, où tous les êtres vivent en paix et ne se craignent pas les uns les autres.

Nous voulons tous avoir un monde paisible et nous parlons tous de combien nous voulons la paix et l’amour. Je pense que nous devrions commencer maintenant et que la paix commence dans nos assiettes. Que l’amour commence par nos choix. Quand une personne partage en direct ou indirectement la tuerie des êtres sensibles, que ce soit humain ou animal, il ou elle entre dans le cycle de revanche et de violence. Cela s’arrêtera seulement quand on arrêtera de le faire.

Nous souhaitons tous que nos enfants soient intelligents, aimants et gentils, mais que leur enseignons-nous depuis le début de leur vie très fragile ? Que leur enseignons-nous ? Nous poussons le symbole de la violence dans leur bouche. Même s'ils le recrachent, nous forçons pour le remettre dedans jusqu'à ce qu'ils s'y habituent. La violence fait partie de notre vie, jusqu'à présent. La violence est ce que l'on enseigne à nos enfants, et on s'attend à ce qu'ils soient aimants et gentils. Pas seulement la violence, ce bout de viande ou de poisson, ou les animaux, que nous essayons d'enfoncer dans l'estomac inconscient de nos enfants, cela diminue aussi leur intelligence, diminue leur qualité aimante, leur humanité. Donc nous nous attendons à ce que nos enfants soient les meilleurs, et nous leur donnons le pire. Le pire de tout est le régime carné.

Nous disons que nous voulons vivre longtemps, voulons la santé, la paix, mais ce n'est pas vrai. Nous ne pouvons pas vouloir la santé quand nous fumons, buvons, mangeons de la viande et la drogue. Nous ne pouvons pas dire que nous voulons la paix quand nous vivons avec la violence chaque jour, même indirectement, en mangeant la viande. C'est de la violence. Et toutes les choses que l’on mange écourtent notre vie et ensuite, nous disons vouloir vivre longtemps. Manger (de la viande), fumer et boire, tout cela, ça écourte la vie. Et nous voulons être intelligents, mais nous nous empoisonnons le cerveau. Donc nous faisons vraiment tout l’opposé de ce que nous voulons. Donc nous avons des problèmes, des maladies, nous avons la guerre. Oui, c'est la conséquence de cela.

Nous sommes les enfants du Ciel. Si nous voulons quelque chose, nous devons montrer que nous voulons cela. Si nous voulons la paix, la bienveillance, l’amour, les bénédictions du Ciel, nous devons commencer à le montrer dans nos actions. Nous devons montrer de l'amour les uns aux autres. Nous devons être bienveillants entre nous, devons être bienveillants avec tous. Alors le Ciel dira : « Ah ! Mes enfants veulent cela ! » Alors cela arrivera. On ne peut pas juste s’asseoir et prier pour la paix et la bienveillance tout en continuant d’agir dans la direction opposée. On ne peut pas aller au sud et prier en même temps d’être au nord. (C’est vrai.) La violence et les tueries perpétrées sur les hommes et les animaux sont le signe évident que nous ne voulons pas l’amour, que nous ne voulons pas la compassion, que nous ne voulons pas la paix.

La guerre n’est jamais justifiée. Tuer n’est jamais correct. Donc si nous pensons tous aux autres personnes comme nous pensons à nous-mêmes, mettez-vous simplement à leur place, alors vous saurez parfaitement quoi faire. Il n’y a jamais d’excuse pour nuire à qui que ce soit, pour nuire aux autres êtres ou vos animaux co-habitants, il n’y a jamais au grand jamais de bonne excuse, même au nom de la science, au nom de la santé, rien. Rien ! Si nous ne tuions pas les animaux ou si nous ne nous entretuions pas, nous n’aurions pas eu à arriver à la fin que nous avons aujourd’hui, avec beaucoup de problèmes, beaucoup de catastrophes, beaucoup de souffrance, de guerres, beaucoup de maladies. Plus nous tuons d’animaux même pour les expériences dans les laboratoires, plus nous aurons de maladies. Regardez ! Nous venons de guérir une maladie et une autre arrive ! Pire que la précédente ! La loi du karma (rétribution), la grande loi de l’univers ne faillit jamais.
Regarder la suite
Épisode  7 / 20
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Prompt
OK
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android